Le Célé déborde, la rivière en vigilance orange!

Sans atteindre le niveau de crue de 1906/2003 ou 2009, le débit de la rivière est toutefois impressionnant!

Article de la Dépêche du 05/01/2018

« Tranquillement mais irrémédiablement, les pluies de ces derniers jours font monter le niveau des cours d’eau.

La station de mesure de Figeac sur le Célé enregistrait cette lente élévation, avec une hauteur de 0,58 m mercredi midi, et une hauteur de 1,11 m, soit quasiment le double, 24 heures plus tard. Hier midi, le pic était atteint avec 1,78 m ce qui représente un débit d’eau de 148 m3/seconde. Puis s’amorçait une légère décrue des eaux, même si le Célé reste en vigilance jaune compte-tenu des intempéries.

Si dans son parcours urbain, la rivière a pris ses aises aux Pratges, s’étalant aux pieds des tennis, à son confluent avec le Drauzou, le niveau était critique, occasionnant des inondations dans les prairies alentour et sur certaines routes. Le service voiries du Département a donc décidé la fermeture de la RD 18 à Lissac, de la RD 18 et de la RD 21 à Béduer, de la RD 93 à Figeac et de la RD 48 à Boussac.

Au Surgié, les choses se compliquent, les riverains sont excédés. «Le clapet de régulation, explique Marc Hermet, concentre les 2/3 du débit et de fait déséquilibre le courant qui érode et détruit les berges en aval immédiat de la digue.»

Un courant qui donnait au Célé, le long des quais, une allure de mer avec ses vagues et son écume. Hier soir, les pompiers n’avaient réalisé aucune intervention pour inondation.

Lae. B. »