La plongée, la spéléo et l’escalade

Eaux souterraines, cavités, grottes, falaises… les attributs du relief karstique sont tous là pour le plus grand bonheur des explorateurs du monde souterrain et des acrobates de la varappe et du vertige. Les premiers ont découvert depuis longtemps ces cathédrales et ces corridors du silence. Les hommes de la préhistoire en avaient fait leurs abris et peut-être leurs temples.

En vérité, les spéléologues d’hier et d’aujourd’hui ne font que les suivre pour des motifs différents. Leurs quêtes, leurs curiosités, leurs compétences leur ont fait sillonner igues, cavités et autres lieux mystérieux. Le goût de la découverte reste ouvert à ceux qui savent les mériter et respecter leur nature. Pour ceux venus d’ailleurs, le mieux est de se rapprocher des spéléologues locaux. La plupart de ces cavités s’ouvrent sur des terrains privés. Il y aura lieu de les reconnaître et de les explorer avec beaucoup de prudence, de respect et de discrétion. Le Comité Départemental de Spéléologie du Lot et l’ouvrage monumental Jean Taisne (Contribution à un inventaire spéléologique du Département du lot) sont là pour les renseigner sur les réseaux souterrains de la Vallée du Célé.

Le Célé offre aussi un réseau d’eaux souterraines d’exception. Résurgences et rivières l’alimentent de part et d’autre en des lieux connus et reconnus des spécialistes de l’Europe entière à la Pescalerie (Cabrerets) ou au Ressel (Marcilhac-sur-Célé) par exemple. Là, encore plus qu’ailleurs, et compte-tenu des dangers liés à la plongée souterraine, ne vous engager qu’après avoir pris contact avec les spécialistes.

Constituées par les falaises qui entourent le Célé comme un écrin, les hautes parois grises ou ocres de Cabrerets, Orniac, Marcilhac ou Saint-Sulpice par exemple, constituent autant de terrains d’entraînement pour les amateurs d’escalade. Une partie de ces parcours a été balisée et équipée. D’autres restent encore vierges. Un guide des sites équipés est mis régulièrement à jour par les Comités locaux et départementaux d’escalade, il vous aidera à mieux vivre les vertiges de la grimpe !

Avec ces spécialistes, l’Association plaide sur la nécessité de ne pas dégrader les sites, de respecter la faune et la flore présentes sur les sites référencés par la Charte « Natura 2000 » et le Parc Naturel des Causses du Quercy.