Bagnac-sur-Célé

Bagnac, point de départ de l’étroite et magnifique vallée du Célé, est implanté au carrefour géographique de l’Auvergne, du Quercy et du Rouergue dont les sites majeurs de Salers, Conques, Figeac, St Cirq-Lapopie et Rocamadour sont à moins d’une heure de route.

Situé de part et d’autre de la rivière Célé, Bagnac a vu le jour en l’an mil sous l’égide du comte Saint-Géraud d’Aurillac (même si des recherches archéologiques confirment la présence de l’homme de Néandertal et de Cro-Magnon dans notre contrée). L’église Saint-Pierre témoigne encore de son lointain passé, tout comme le « pont médiéval » du XIème siècle qui de ses 3 arches en ogive enjambe le Célé au lieu-dit « Font fraîche » permettant aux pèlerins, voyageurs et commerçants d’Auvergne de se diriger vers le Sud. Suite à sa récente rénovation, l’édifice classé, fleuron de notre commune, est devenu exclusivement piétonnier.

Le Célé traverse la ville et facilite la pêche, le canoë, la détente sur l’aire de loisirs équipée de barbecue, ponton handi-pêche et aire d’embarquement pour canoë. Le camping « Les berges du Célé » avec ses mobil-homes, la piscine intercommunale et le camping à la ferme équestre de Caffoulens offrent des structures d’accueil pour tous les âges. Le centre aéré permet également aux enfants de se retrouver pour des activités de loisirs.

Le moulin de Bouluech et son centre de documentation-bibliothèque,  le moulin des Conturies, ses meules en activité et son petit musée font revivre histoire, coutumes et savoir-faire des années 1900.

Référente communale : Colette Roudergues